Foot

© GERARD JULIEN - Photographe : AFP

mercredi 16 mai 2018

Europa League: Collomb en appelle à la "responsabilité" des clubs de supporters

GERARD JULIEN - Photographe : AFP
Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb sur le perron de l'Elysée, le 16 mai 2018 à Paris

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a appelé mercredi les supporters à "se conduire bien", en particulier "ce soir" lors de la finale de l'Europa League à Lyon, qui oppose l'Olympique de Marseille à l'Atlético Madrid.

"Il faut que le football reste un sport et donc que ce soit une fête. Si à chaque fois, on se demande, avec un grand point d'interrogation, s'il va y avoir des difficultés, et des difficultés graves, à ce moment-là, ce n'est plus une fête", a déclaré M. Collomb à la presse, après avoir passé en revue le dispositif de sécurité dans le centre ville de Lyon.

Quelque 1.250 hommes en tout, policiers, gendarmes et CRS, auxquels s'ajouteront les polices municipales de Lyon et de Décines - où se trouve le Groupama Stadium -, un hélicoptère et trois canons à eau, sont mobilisés pour assurer la sécurité autour de ce match.

En début de soirée, quelques incidents ont été relevés aux abords et à l'intérieur du stade lyonnais.

Selon la préfecture, sept supporteurs de l'OM ont été interpellés pour "utilisation de fumigènes" sur le parvis du Grand Stade tandis qu'un huitième l'a été pour "dégradations". En outre, quarante autres ont dû quitter le stade sur demande de l'UEFA après avoir forcé le passage pour accéder à la tribune.

"On va sensibiliser avec la ministre des Sports (Laura Flessel, NDLR) - elle a déjà commencé à le faire - l'ensemble des clubs de supporters de manière à ce qu'ils se conduisent bien quand ils sont à la fois chez eux et puis quand ils sont à l'extérieur. C'est ce qu'on voudrait qu'il se passe partout et en particulier ce soir", a ajouté le ministre, estimant qu'il y avait "une responsabilité forte" des clubs de supporters.

Au côté de M. Collomb, Laura Flessel a souligné que l'Instance nationale du supporterisme, installée officiellement en mars 2017, portait "ses fruits". "Il y a une charte à signer mais il suffit d'un débordement et on oublie la charte", a-t-elle déploré.

En cas de débordements et d'interpellations en marge de la finale, le dispositif de sécurité lyonnais prévoit trois sites pour traiter les éventuelles gardes à vue: l'hôtel de police, le stade et le commissariat de Meyzieu. Le dispositif judiciaire a également été renforcé avec notamment des magistrats supplémentaires mobilisés et un cadre procédural afin de cibler en amont des individus susceptibles de commettre des infractions.

"Le dispositif est rassurant. On va attendre ce soir pour dire que tout va bien mais avec le dispositif mis en place, c'est assez encadré", s'est félicité M. Collomb.