Foot

© NICOLAS TUCAT - Photographe : AFP/Archives

jeudi 26 avril 2018

Bordeaux: pour Poyet, sur 30 joueurs, "dix vont rester, dix vont partir"

NICOLAS TUCAT - Photographe : AFP/Archives
L'entraîneur des Girondins de Gustavo Poyet lors de la réception du PSG au Mamut Atlantique, le 22 avril 2018

Gustavo Poyet, entraîneur de Bordeaux qui conserve des chances mathématiques de terminer européen en fin de saison, a évoqué jeudi le mercato estival en fixant plusieurs priorités: "Dix joueurs vont rester, dix joueurs vont partir".

"Sur 30 joueurs, il y en a environ 10 qui vont rester à 100 % , 10 autres qui vont partir. Les autres, c'est le plus difficile", a déclaré le technicien uruguayen.

Pour l'heure, il n'a pas encore abordé le sujet avec ses joueurs, "ce n'est pas le moment, a-t-il précisé. Cela dépend des deux prochains matchs (contre Dijon et à Saint-Étienne). Si on ne fait rien sur ces deux matches, la semaine avant Toulouse (37e journée), je vais parler individuellement avec tout le monde, dire qui va rester, qui va partir".

Concernant les joueurs qu'il souhaite absolument conserver, l'ancien milieu de Chelsea a indiqué qu'"il y aura peut-être des offres mais j'espère qu'on sera dur (en négociations) pour qu'ils restent".

Interrogé sur les joueurs encore sous contrat la saison prochaine qu'il ne souhaite pas conserver, Poyet a prévenu que "s'ils veulent rester, ils peuvent rester, ils joueront toutes les semaines en National 3, ou National 2 j'espère" (la réserve de Bordeaux est leader de son groupe en N3).

Et de poursuivre: "Il faut comprendre que si un joueur montre tous les jours une attitude vraiment positive, qu'il s'entraîne à un certain niveau, dans les standards d'une équipe comme Bordeaux, moi je serais content de le garder et de le faire jouer dans la première équipe. Par contre si tu es dans le confort..."

Au final, Poyet souhaite n'avoir que 26 joueurs (contre 31 aujourd'hui) à disposition la saison prochaine et espère toujours convaincre son club de prolonger le milieu tchèque Jaroslav Plasil (36 ans), libre en juin, une saison supplémentaire.

Mais avant de mettre tous ses plans en place, comme le recrutement d'un préparateur mental également, Poyet reste dépendant de la vente ou non du club dans les prochaines semaines. Du coup, "on est en stand-by, il y a des choses que l'on ne peut pas faire tant qu'on est dans cette situation", a-t-il rappelé.